Journée de raquettes au parc du Mont Tremblant

 

Les PDN sont encore rapides, le photographe a de la difficulté à les prendre en photos

 

 

 

Papa, es-tu certain que la trail est par là ?

Élliot

 

 

 

 

 

Il est évident que nous sommes à la bonne place. Nous devons avoir recours à une corde pour monter.

 

 

 

 

Je n’aurais pas dû apporter 3 bouteilles de vin rouge. Avec toute cette belle glace, hummm.

 

Gilbert et Francis

 

 

Prenez votre temps, j’ai trouvé une petite grotte. Vous me réveillerez tantôt.

Michel (Mica)

 

 

 

Eh! Wow, attendez-moi

 

 

Lawrence

 

Là je suis fier de mon coup. Attends que j’en parle au copain du boulot. On va pouvoir entreposer beaucoup de bouteilles ici.

 

 

Gilbert

 

J’ai faim, je mangerais bien un gant.

 

 

 

 

Vous auriez dû faire le tour, ça montait tout seul, une petite pente facile.

 

David et Éliot

 

 

J’sais pas si je devrais dire aux autres que j’ai laissé les trois bouteilles dans la petite passe.

 

Penses-tu que c’est par là René?

Ouais, ouais, tout de suite après le sapin vert, je pense.

 

 

Nous nous sommes tous retrouvés au sommet. On commence la descente, (facile pensent quelques uns).

 

 

 

 

 

C’était ne vraiment pas connaître René (chèvre de montagne) Bolduc.

 

 

Eh! Lawrence, tu m’avais dit que l’on allait faire de la raquette. La prochaine fois, j’apporte mon kit d’escalade.

 

Chantal (en rouge).

 

 

 

Il n’y a pas quelques choses d’un peu plus abrupte, tant qu’à se laisser tomber dans le vide!

 

Michèle, la femme de l’étrange René.

 

 

Ne soyez pas inquiet, les deux gars de René, Éliot et David, nous ont bel et bien accompagné, et de plus énormément aidés. Michel également, à plusieurs reprises, n’a pas hésité a poussé, retenir, utilisant même son corps et sa force pour que d’autres puissent faire du rappel.

 

Le soleil nous a visité de temps à autres. Un peu plus de 4h 30 de chevaucher montagneuse. Quelle journée.