Arizona, Sedona jour trois 12 sept 2004

Si certaines photos ne sont pas affichées, faire "refresh" ou "reload"



Un tour guidé

Le bike shop nous invite a roulé avec eux et on se présente prêt a relever le defi!
Et quel défi nous attendait...

Nos hôtes
Mais qui sont ces "locals", ces gens de la place?
Eh bien, contrairement à Moab ce ne sont pas des réchappés de la période des hippies mais plutôt des maniaques de la montagne:
Il y a Mike, l'architecte de 52 ans, Simon, l'architecte paysagiste de 43 ans fraichement de retour de ...Bromont Qc., Eden, un méchant pétard qui nous intimide non seulement par ses longs cheveux blonds mais aussi par sa capacité de dévaler les pentes couvertes de gravier rouge parsemé de "nugget" et de boulder.
Mais le plus impressionant, c'est Jeff, le mari d'Eden qui pour lui les immenses dénivelés ne sont qu'une autre excuse pour nous épater avec ses sauts "very big air".
Et fidèle à l'ouest, il y Max, l'épagneul breton qui suit son maître Rama, le propriétaire de la boutique.

Et que la ride commence...
On quitte la boutique vers 9;30 sous un ciel bleu et une température qui oscille autour de 90F.
En moins de 3 minutes les locals se détachent lorsqu'un PDN a le malheur de manquer une montée.
On nous attend mais l'impatience du peloton est palpable.
Quelques minutes plus tard une pause bien méritée en attendant que tout le monde se rassemble.
Les exigences de la ride atteignent notre blessé et c'est avec un énorme regret qu'on voit Richard rebroussé chemin.
Mais Richard profite de ce "temps libre" pour nous offrir un panorama photographique de la région très environante de Sedona.
Un départ hatif

Le saut de la mort
Un cap de roche au milieu du désert se transforme en un champs de cascade et Jeff c'est le cascadeur-chef.
Influencer par une herbe un peu hallocinonègene, Amp, le surnom de Jeff ( Amp, un diminutif d'ampère) décide de nous faire une démo en s'essayant sur un gap haut de de 2 mètres.
Bang, bing, boom et le silence...
"Ah Fuck" brise le silence, "I broke my wheel".
Il se lève en pointant à une roue avant dont la moitié des rayons sont brisés.
Du jamais vu!
Et la journée se termine pour Jeff.
Un autre départ hatif...

Un cactus ça pique
Une grande ascension suivi d'une descente incroyablement étroite a travers les cactus nous attend.
Et hop,ce n'était qu'une question de temps avant que l'accident se produise.
un contact très proche avec un cactus.
Et c'est Bob St-Laurent l'heureux élu.
Le premier sur les lieux c'est François qui doit maintenant "assister" Bob à ...enlever les épines dans le c...
Mais Bob reste de la partie

Hey, où êtes-vous?
20 minutes plus tard, c'est Lawrence W qui souffre une autre crevaison mais le slime fait son effet et on repart 15 minutes plus tard.
Mais la chaleur de 114F nous rattrappe et lors d'une ascension, Larry est oublié.
On retourne sur nos pas pour enfin apprendre que des hikers l'on vu faire un "bail-out" vers Sedona.
Un troisième départ hatif.

Shnebly trail
La dernière étape nous attend et quel spectacle.
Des single track, des ascensions, des montagnes rouges de partout.
Un petit détour vers une autre plage du ruisseau Oak creek et Une longue ascension nous ramène àu bike shop.

Quel journée et demain,
C'est le Grand Canyon.